Florent Gillot a fait du chemin depuis l’ouverture de sa micro brasserie en 2018. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Motueka, le nom qu’il lui a donné, est devenue une référence sur le territoire du Velay. Désormais installé à Brives-Charensac, il propose plusieurs bières brassées localement, dont deux particulièrement rafraîchissantes en période estivale. Il y en a une qui ressemble aux bières aromatisées à la Tequila, et une autre au parfum plutôt exotique puisqu’il s’agit d’une une IPA à la mangue.

Brasserie Motueka Brives Charensac

Qu’est-ce qui vous a donné envie de lancer ces bières ?

Florent Gillot : Le fait de proposer des bières rafraîchissantes que l’on peut consommer lorsqu’il fait très chaud. Il y a tout d’abord la SP5, un peu dans l’esprit des bières aromatisées à la Tequila. Pour cela, nous avons collaboré avec Home Distillers. C’est une bière très rafraîchissante, avec du citron, et un peu de sucre résiduel, mais pas trop. Ça ressemble, dans un esprit très lointain, à la Desperados. Notre bière n’est pas aromatisée à la Tequila qui détient une sorte d’AOP, mais à l’alcool d’agave.

Également une bière au parfum un peu plus exotique ?

Florent Gillot : Oui, car on a eu des retours sur l’absence de bières aux fruits. L’essentiel de celles que l’on propose sont houblonnées, avec du malt et des produits locaux. J’ai voulu me faire plaisir en produisant une bière à la mangue, qui est l’un des fruits que je préfère, mais que je mange très peu, car elle vient de l’autre bout du monde. Il y a un peu moins de 10% de mangue dans la bière que j’ai décidé de commercialiser de façon éphémère jusqu’à la fin de l’été. Elle est opaque, avec la couleur de la mangue, l’odeur et le goût du fruit. Elle a également de la pétillance, un peu de goût malté, et par dessus, elle a beaucoup de houblon.

Pourquoi l’avoir appelée la Pilori Mango IPA ?

Florent Gillot : On l’a appelé la Pilori Mango IPA, car cette année toutes nos bières éphémères font un clin d’oeil aux tortures médiévales, à l’exemple de la Suplice juteuse conçue en fermentation basse à 15° en moyenne, afin de lui donner en bouche un côté beaucoup plus doux. Le pilori était un endroit où les gens étaient accrochés entre deux planches de bois, et qui recevaient des choux au visage, ou des tomates pourries. On a remplacé tout cela par une bouteille qui dégouline, des mangues et du houblon. C’est en fait un clin d’oeil à l’univers médiéval dans lequel on se retrouve à travers les fêtes du Roi de l’Oiseau.

Comment se procurer vos bières ?

Florent Gillot : On peut venir les déguster à la brasserie, le jeudi de 17 à 20h, et le vendredi de 12h à 20h. Elles sont également commercialisées chez tous les cavistes du bassin du Puy-en-Velay, et dans pas mal d’épiceries fines. Enfin, on les retrouve sur certaines tables de restaurants gastronomiques, comme par exemple la Maison Vidal à Saint-Julien-Chapteuil, L’Emotion et Les Flâneurs au Puy-en-Velay, pour ne citer qu’eux.

Pratique :
Brasserie Motueka
8 route de Coubon
43700 Brives-Charensac
Tél : 07 68 86 84 62