L’Happycall est une brasserie à taille humaine qui a vu le jour à Saint-Vidal en décembre 2020, dans un ancien corps de ferme situé à quelques pas du château. Elle propose des bières de 50cl à partager dans la bonne humeur. C’est en tous cas dans cet état d’esprit qu’Alexandre Bouchet a voulu identifier ses bières blondes, brunes et ambrées aux noms rigolos de « Petit Mousse », « Captaine Habbock », et « Captaine Glouglou ». À la quantité, il privilégie la qualité avec une bonne dose d’humour et de convivialité..

Pourquoi avez-vous décidé d’ouvrir cette brasserie ?

Alexandre Bouchet : J’ai toujours travaillé dans les bars et au niveau du service. J’ai toujours été très attiré par la bière que l’apprécie beaucoup en tant que consommateur. J’ai une formation en chimie et il se trouve la bière se rapproche un peu de cela, car il y a beaucoup d’analyses sur les produits utilisés pour la fabriquer. J’aime bien cuisiner également et c’est le mix de tout cela qui m’a amené à me lancer dans la production de bières. À l’heure actuelle ce n’est pas mon activité principale, car je travaille à la Malle Postale.

Dans quel état d’esprit ?

J’ai voulu créer quelque chose de convivial et qui fasse plaisir aux gens. C’est pour cela que j’ai appelé ma brasserie L’Happycall ! J’ai déjà des retours très positifs et ça me convient tout à fait.

Comment sont produites vos bières ?

J’ai la chance d’avoir une pièce dans la maison qui me permet de garder une température comprise entre 10 et 15° à peu près toute l’année. Ça me permet de produire de la bière « lager », issue d’une fermentation basse. Les levures travaillent entre 11 et 14° dans l’idéal, ce qui permet d’avoir un produit stable. Ça me permet de ne pas faire de gros investissements pour le moment au niveau des refroidisseurs et des chambres de fermentation plus complexes.

L’idée est de réaliser quelques bénéfices pour développer l’activité de la brasserie et d’améliorer la qualité de mes produits. J’utilise de l’orge essentiellement. J’ai un fournisseur local à Saint-Germain-Lembron, entre Brioude et Issoire et une grosse malterie qui se trouve en Belgique, qui me fournit également en houblon.

Je privilégie la convivialité en proposant une bouteille à partager

Quelles sont leurs particularités ?

Je propose une blonde, une brune et une ambrée pour le moment. Je produis entre 50 et 100 hectolitres par an, pour tenir compte de la déclaration que l’on est tenu de faire aux services des douanes. Cela représente maximum 10.000 litres de bière par an.

Pourquoi une contenance unique de 50cl ?

J’ai voulu privilégier la convivialité en proposant une bouteille à partager avec sa compagne ou un ami, ça fait un verre chacun. Je trouve le format 33cl un peu léger. C’est pareil avec les bouteilles de 75cl, qu’il est difficile de partager à deux ! J’essaye de me différencier des autres brasseurs avec un concept écoresponsable qui consiste à mettre en place un système de consigne, car je travaille sur des volumes qui me permettent de le faire. Je n’ai pas envie de devenir la plus grosse brasserie de Haute-Loire. Après, comme tous les autres, c’est la qualité du produit qui prime !

Comment se procurer vos bières ?

Il y a le site internet qui permet de rentrer en contact avec la brasserie. Et puis, il y a la possibilité de venir ici. La brasserie se trouve en face du parking communal, à quelques pas du château de Saint-Vidal. Enfin, on peut également consommer mes bières à l’auberge Des Lys du château.

Des projets ?

Je suis en train de travailler sur la production d’une bière blanche au gingembre. L’idée est de pouvoir proposer trois ou quatre produits qui permettent une commercialisation stable tout au long de l’année et de proposer à côté des produits éphémères qui me permettraient de faire des choses un peu plus diversifiées, un peu plus rigolotes ! Je veux m’inspirer de ce que l’on fait en cuisine, lorsque l’on décide de rajouter, par exemple, un bout de chocolat dans une recette de bœuf Bourguignon. J’ai en tête le souvenir d’un copain qui avait goûté une bière à l’artichaut en Crête ! C’est intéressant de travailler sur des produits qui sortent de l’ordinaire.

Pratique:
L’Happycall
28 rue Antoine de la Tour – 43320 Saint-Vidal
Tél : 0660171948
https://lhappycall.fr

Voir la fiche producteur