La Brasserie de l’Emblavez, créée en 2015, s’est délocalisée depuis décembre 2021 à Saint-Vincent. Elle était auparavant implantée dans le centre de Vorey-sur-Arzon. Sur place, Anthony Martinan élabore ses bières artisanales bio. Pas moins de 10.000 litres de bière par an sortent de la brasserie sous la marque l’Irockoise. Il y a une blonde, une blanche, une ambrée, une brune, et une IPA. Il y a également la Viscérale au miel de châtaignier, et la Marche à l’ombre, une bière un peu épicée au poivre noir…

Pourquoi avez-vous décidé d’ouvrir cette brasserie ?

Anthony Martinan : Pour plusieurs raisons. Tout d’abord j’étais lassé des missions que l’on me confiait de droite à gauche lorsque j’étais intérimaire dans le milieu industriel. Et puis, j’étais déjà brasseur amateur. C’est pour cela que j’ai décidé de me lancer dans cette activité à la suite d’un concours de circonstances. J’ai en effet rencontré quelqu’un qui faisait déjà de la bière. C’est lui qui m’a un peu appris le métier. Enfin, c’était le bon moment de le faire pour moi, car à l’époque, il n’y avait pas encore beaucoup de brasseries artisanales en Haute-Loire.

Comment sont produites vos bières ?

J’utilise les céréales qui me sont fournies à la Malterie des Volcans à Issoire. C’est important pour moi que mon fournisseur soit assez proche de mon lieu de travail et de résidence. J’utilise bien entendu du houblon pour l’amertume et le côté aromatique à la bière. Et puis, il y a les levures, et d’autres ingrédients comme la fleur de sureau que j’incorpore à la bière blanche. Il y en a une autre dans laquelle je mets du poivre noir, ou bien encore du gingembre dans la bière d’hiver. Le champ des possibles est vaste ! Je travaille avec un logiciel informatique qui me permets d’élaborer les recettes, de calculer les quantités d’eau à utiliser, ou bien encore la température à respecter.

C’est important pour vous d’être en bio ?

Oui ! Je consomme, dans la mesure du possible que des aliments bio. C’est donc tout à fait logique pour moi de proposer des bières avec des ingrédients bio, exempts de pesticides et de produits chimiques.

Quelles sont leurs particularités ?

En fait, j’ai créé une marque qui s’appelle l’Irockoise, et elle se décline en 5 bières différentes. Il y a une blonde, une blanche, une ambrée, une brune, et une IPA (India Pale Ale). Il y a également la Viscérale au miel de châtaignier, et la Marche à l’ombre, une bière un peu épicée au poivre noir, sans oublier la bière d’hiver.

Brasserie de l'Emblavez Saint Vincent

Que représente la production ?

Je produis plus ou moins 10.000 litres de bières par an. C’est comme cela depuis le début, et je n’ai pas l’intention de développer la production au-delà. Je travaille tout seul dans cette petite brasserie, et je préfère proposer des produits qui soient stables au niveau de la qualité. Ça me va très bien, c’est une activité à échelle humaine.

Comment se les procurer ?

Le mieux est de venir à la brasserie, le vendredi après-midi ou le samedi matin. Sinon, mes bières sont en vente dans des petits magasins de producteurs, notamment au Jardin de Johana à Saint-Vincent, au Mag’Arzon à Vorey/Arzon, au Bancal à Craponne/Arzon, ou bien encore la Biocoop à Aiguilhe. Enfin, je les commercialise également sur des événements comme les foires bio, ou les salons. Je précise également que je propose de la bière en fûts pour les gens qui organisent un événement particulier, un mariage ou un anniversaire.

Des projets ?

Oui, car il y a énormément de possibilité de créer des bières différentes ! Je pourrai facilement en proposer 2 ou 3 par an. Mais il est important de pouvoir gérer les stocks pour pouvoir proposer toutes les bières que je propose tout au long de l’année. Cela étant, j’ai l’idée de créer une Triple cette année, car jusqu’à présent je me suis contenté de faire des bières modérément alcoolisées. Je me dis que ce pourrait être pas mal de proposer une bière qui ait le caractère d’une Triple.

Pratique :
La Brasserie de l’Emblavez
Anthony MARTINANC
ZA Cros de la Gare
43800 Saint Vincent
Tél : 07 83 46 47 87